Préambule : Je fais le choix conscient d’écrire cet article au féminin, pas parce que les erreurs par rapport aux finances sont typiquement féminines (bien au contraire) mais parce que j’accompagne principalement les femmes entrepreneures et que c’est à elles que j’ai envie de m’adresser dans cet article. Messieurs, ne passez pas pour autant votre chemin, je suis certaine que ce qui suit peut tout autant vous éclairer.

Lorsque l’on a son propre business, un des éléments inévitables dont il faut s’occuper ce sont les finances. Dans cet article j’ai choisi de vous parler des 5 erreurs les plus courantes dans la gestion des finances que je constate encore trop souvent lorsque je discute avec mes clientes ou avec d’autres entrepreneures. Faites-vous aussi ces erreurs ? Si oui, vous verrez que pour chacune d’elles, de petites actions peuvent facilement se mettre en place pour enclencher le changement.

Erreur 1 : Ne pas s’occuper de ses finances

La première erreur c’est, en effet, de ne pas s’occuper de ses finances du tout, soit en faisant l’autruche par rapport aux aspects financiers de son entreprise, soit en déléguant entièrement cet aspect à une autre personne (le/la comptable ou quelqu’un de son entourage par exemple).

Ne pas gérer ses finances en tant qu’entrepreneure c’est pourtant délaisser un pan de son activité, c’est perdre de vue que cela fait entièrement partie de sa responsabilité de chef d’entreprise (n’oublions pas que ce n’est pas le statut juridique qui crée l’entreprise, et donc, même quand on est indépendante et qu’on travaille seule, on est à la tête d’une petite entreprise).

C’est aussi et surtout prendre le risque que tout ce que l’on a créé par passion s’effondre un jour parce que l’élément financier n’aura pas été géré convenablement.

Je suis certaine que la plupart d’entre vous sont conscientes de l’importance de prendre ses finances en main. Mais alors, qu’est-ce qui explique qu’on ne le fait pas toujours ?

Il y a plusieurs raisons, souvent liées à des croyances que l’on porte.
Cela peut être, par exemple, parce que l’on trouve que les aspects financiers sont compliqués, qu’on a peur de faire des erreurs en s’en occupant soi-même, parce qu’on n’aime pas les chiffres, parce qu’on se dit que ça prend trop de temps. Parfois c’est lié à des souvenirs difficiles par rapport à l’argent ou à des événements liés aux finances que l’on a vécu dans sa famille, par exemple une faillite. Et parfois c’est simplement parce qu’on se dit que c’est le rôle de son comptable de gérer tout cela (…et là, je vais tout de suite vous décevoir, car, non, ce n’est pas sa responsabilité!).

Bref, il y a plusieurs raisons qui font que l’on décide (consciemment ou pas) de ne pas prendre ses finances en main. C’est une erreur qui peut coûter cher, mais la bonne nouvelle c’est que vous pouvez décider de changer cela dès aujourd’hui en commençant par des petits gestes et en suivant les quelques conseils que je vais vous partager ci-dessous.

Erreur 2 – Mélanger comptes pro et privé

La deuxième erreur, que je vois encore trop souvent, c’est le fait de ne pas avoir de compte bancaire professionnel séparé ou bien de mélanger compte professionnel et compte privé. S’il n’est pas obligatoire en tant que personne physique d’avoir un compte bancaire séparé c’est néanmoins fortement recommandé, et si vous ne l’avez pas encore fait, je vous suggère de faire cette petite action bien vite.

Mélanger dépenses professionnelles et privées, rend la gestion de son entreprise beaucoup plus compliquée que nécessaire. Comment avoir une vue claire sur sa situation financière professionnelle si tout est mélangé, que les paiements des clients se mélangent aux achats du ménage ou aux dépenses de loisirs ?

Avoir des comptes séparés vous permettra de bien faire la différence entre la partie privée et la partie professionnelle, et vous aidera à mieux suivre les rentrées et les sorties liées à votre business. Vous ne faites pas (encore) de suivi ? C’est la troisième erreur dont je vais vous parler.

Erreur 3 – Ne pas suivre régulièrement ses rentrées et ses sorties

Facturer de manière irrégulière, ne pas suivre les paiements de ses clients ni faire de relance auprès de ceux qui n’ont pas payé font aussi partie des erreurs encore trop fréquentes et qui peuvent mettre à mal votre trésorerie, et par là-même toute votre entreprise.

Suivre ses rentrées (son chiffre d’affaires, ses revenus, etc.) est bien évidemment indispensable pour avoir une activité qui tient sur le long terme. Par contre suivre ses rentrées en oubliant de faire le suivi tout aussi régulier de ses sorties (dépenses, frais, investissements, etc.) risque également de vous mettre dans une situation problématique de trésorerie ou même de rentabilité. Si vos dépenses augmentent plus que vos rentrées (et que vous ne le voyez pas à temps) vous risquez également de vous retrouver dans une situation très inconfortable (pour ne pas dire dangereuse).

Dans ce cas-ci aussi, ce sont des choses que vous pouvez mettre en place simplement, en instaurant un petit rituel de suivi hebdomadaire par exemple.

Pour vous inspirer, j’ai créé pour vous la checklist des “7 actions à faire chaque semaine pour suivre ses finances comme une pro en moins d’une heure”. Si vous ne l’avez pas encore, n’attendez-plus pour la télécharger : 

CHECKLIST GRATUITE à télécharger :

"7 actions pour suivre ses finances comme une pro...en moins d'1 heure"

    Erreur 4 – Oublier de faire des réserves pour les cotisations sociales, la TVA et les impôts

    Cette erreur est probablement une des plus fréquentes, et celle qui pourtant peut avoir des impacts énormes !

    Considérer que le montant facturé au client et qui arrive sur votre compte en banque est totalement disponible est une erreur qui peut coûter cher – au sens propre comme au figuré. Dans ce montant, il y a en effet une partie que vous devrez à un moment ou à un autre verser à l’État. Une partie ira pour la TVA, une autre pour les cotisations sociales et enfin une partie pour payer les impôts.

    Contrairement aux salariés pour lesquels une bonne partie de ces taxes sont prélevées à la source (TVA lors des achats, cotisations sociales et une partie des impôts via l’employeur qui le verse directement à l’État – du moins en Belgique- et ne paie que le salaire net à la personne), la difficulté des entrepreneures réside dans le fait qu’il faut anticiper ces futurs montants à payer et les mettre en réserve.

    Pour la TVA, les calculs se font assez régulièrement, tous les mois ou trimestre en fonction des situations, mais pour les cotisations sociales et pour les impôts, les régularisations peuvent prendre plusieurs mois, voire plusieurs années, et les montants peuvent être importants, d’où l’importance de les prévoir!

    Pour éviter les mauvaises surprises, je vous suggère de faire une estimation de ces futurs montants à payer et de les mettre très régulièrement en réserve, par exemple sur un compte épargne auquel vous ne toucherez que lors du paiement de ces différentes taxes. Gardez bien toujours en tête que l’argent reçu de vos clients ne vous appartient pas entièrement et que donc vous ne pouvez pas le dépenser complètement.

    Il n’y a pas que les montants qui seront dus à l’état qu’il faut d’ailleurs anticiper. Pour gérer son activité en minimisant le stress et ne pas naviguer dans le brouillard, voici la dernière erreur à ne plus faire.

    Erreur 5 – Ne pas faire de budget

    Faire un budget est synonyme, pour beaucoup, de quelque chose de complexe, qui va prendre beaucoup de temps et qui ne sert à rien.

    Et pourtant, ne pas faire de budget, c’est comme naviguer dans le brouillard sans véritable objectif: on avance mais on ne sait pas trop dans quelle direction on va, ni si on va bientôt être en difficulté ou pas.

    Faire un budget ne doit pas être compliqué, mais pour bien gérer son activité il est important de régulièrement faire une estimation du niveau de dépenses que l’on va avoir pour les différentes catégories de coûts, mais également de projeter les futures rentrées. De là, vous pourrez identifier les moments où votre trésorerie risque d’être tendue et donc réserver, par exemple pendant les périodes où les rentrées sont plus conséquentes, un certain montant pour y faire face.

    Et quand vous aurez un budget défini, vous pourrez suivre et comparer les montants réels par rapport à vos projections, et prendre des décisions ou faire des choix de manière beaucoup proactive.

    En tant qu’entrepreneure, prendre ses finances en main, et agir et faire des choix en conscience, est un élément indispensable pour avoir une activité pérenne, rentable et alignée avec ses objectifs.

    Maintenant que vous connaissez les 5 erreurs les plus courantes par rapport aux finances, qu’allez-vous mettre en place comme actions pour gagner en clarté et en sérénité financière ?

    Si vous ne vous sentez pas d’attaque pour mettre tout cela en place toute seule, prenez contact avec moi pour que nous en discutions.

    Cet article vous a plu ? Ne manquez pas les suivants et recevez-les directement dans votre boîte mail en vous abonnant à ma newsletter :

      Powered By ConvertKit